La peinture pour boiseries extérieures : conseils pour bien préparer le support

peinture pour boiseries extérieures
Si vous aimez alors partagez

Les boiseries extérieures sont vulnérables aux agressions. Elles ont un effet direct sur son apparence et sur sa résistance. Afin de les protéger, il faut utiliser des revêtements spéciaux qui ont non seulement des effets fongicides et insecticides, mais peuvent également donner un nouveau look aux boiseries.

Pourquoi utiliser une peinture pour bois extérieur

Lorsqu’il est exposé aux agressions climatiques (froid, soleil, pluie ou marin, etc.), le bois extérieur se dégrade naturellement : il gonfle et se déforme, provoquant le décollement de son revêtement.

 La peinture sur bois extérieur a des effets insecticides et fongicides, qui peuvent entretenir et protéger le bois et le rendre plus résistant.

Microporeuse, elle peut faire respirer le support et permettre à l’eau de se disperser sans changer le film de peinture.

Il est préférable d’utiliser des revêtements résistants aux intempéries, en particulier aux UV, pour garantir une bonne rétention de la couleur dans le temps.

Astuces pour préparer correctement le support

La préparation du support est indispensable. Certaines mesures doivent être prises pour que le matériau respire et conservent toutes ses qualités et aussi pour que la peinture ne se décolle pas.

·           Sur le bois neuf :

Utilisez une brosse en laine d’acier, puis retirez la poussière avant l’application pour améliorer l’adhérence. Purifier le bois exotique avec un produit approprié (diluant synthétique), dans le cas contraire la peinture n’adhère pas. Évitez de peindre sur des essences précieuses : Teck, Iroko, Cèdre, Merbau.

·           Sur le vieux bois :

Appliquez un traitement insecticide-fongicide avant de peindre. Celui-ci va pénétrer dans le bois pour éliminer les microorganismes nuisibles. Ensuite, appliquez les mêmes recommandations que pour le bois neuf.

·           Sur bois teinté :

Le bois est remis à l’état brut en ponçant le support, car la teinture ne peut pas être directement peinte. Ensuite, appliquez les mêmes recommandations que pour le bois neuf.

·           Sur bois peint :

Lessivez soigneusement l’ancienne peinture pour supprimer les micro-organismes, puis rincez-la et grattez les parties plus délicates pour enlever les écailles. Poncez pour retourner au bois brut. Ensuite, appliquez les mêmes recommandations que pour le bois neuf.

·           Sur bois abîmé :

Si ce dernier a été traité : poncer les zones enduites d’un ancien vernis, le nettoyer puis préparer à nouveau pour que la surface soit prête à recevoir la peinture.

·           Lors de la réparation :

Protéger et décaper la zone retravaillée, et utiliser une peinture appropriée pour unifier les différences de textures et de matériaux.

Les types de peinture pour bois extérieurs

·           L’acrylique : Elle est à base d’eau, microporeuse ce qui laisse le bois respirer, empêchant ainsi la pénétration de l’eau ou l’écaillement de la peinture. L’odeur est petite, facile à nettoyer avec de l’eau, et saine, car elle contient moins de COV.

·           Le glycéro : celui-ci est à base d’huile, son odeur est plus forte et son temps de séchage est plus long (8 heures). Très bonne résistance et adhérence à l’humidité.

·           Résine alkyde : mixte (eau et résine polyester), elle présente les avantages de la peinture acrylique et glycéro, le même aspect étiré que les solvants, et moins de pollution. Il a de bonnes performances, sèche rapidement, n’émet pas d’odeur particulière et est facile à entretenir.


Si vous aimez alors partagez
Facebook Comments